17.04.14

Le petit vallon

J'aime m'aventurer vers le petit vallon. Bien que le mot « aventure » soit un peu excessif, je m'y sens bien.Il me faut assumer une bonne heure de marche avant d'apercevoir la petite passerelle de bois. Très vite, les murmures du ruisseau me prennent à partie et me mêlent à leur conversation. Il semblerait qu'une sirène soit passée par là ! Le vieux corbeau ténébreux est le premier à colporter ces ragots. Du haut de son perchoir, un vieux saule tordu, il observe mes réactions. Je le connais bien, je continue mon... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:27 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22.06.13

Une nouvelle journée commence...

Il est fin juin depuis quelques heures et le sommeil m’a été léger. Léger comme le baiser d’un été espéré. L’accolade de la belle saison a ce goût de miel que seules les sirènes ou les fées savent déposer sur le front des rêveurs. Me voici levé aux premiers signes de vie de la rue.Ouvrir la croisée et laisser les parfums matinaux m'envahir. J'adore ces moments de calme, ces moments où la perfection de la rondeur du Monde se fait si vraie.Vraie comme une main effleurant une épaule encore chaude de la nuit.Vraie... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 18:04 - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
14.04.11

Surprendre le printemps

Il suffisait de faire quelques pas dans le jardin pour surprendre le printemps. Il y a quelques jours, j’ai revêtu mon costume de papillon multicolore et je me suis amusé à fleureter dans mes soixante-quatre mètres carrés. Les personnes sensibles sont priées de ne pas poursuivre mon parcours, les risques de devenir gentil ou mignon étant trop grand. Sous le saule marceau, qui sait si bien mimer les câlineries du vent d’est, quelques narcisses appliquaient la leçon n°7 de la petite Sirène. (Elle me communique le fruit de toutes ses... [Lire la suite]
16.12.10

Sourire salé

Elle quitta sa voiture. La digue dormait en cette fin de journée. Cinq autres automobilistes s'étaient disséminés, loin les uns des autres. En ce décembre glacial, l'endroit n'attirait pas les touristes. Sur le parapet, les amoureux n'avaient même pas laissé un soupir. L'été était oublié. Irrévocablement. Elle ôta ses chaussures. Elle les laissa soupirer sur le parapet de pierre. Le sable s'était fait dur, l'envol des vagues l'endurcit à chaque marée. La mer tricotait des lignes d'écume...Une vague à l'endroit, une vague à l'envers.... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 22:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02.04.09

Moment tranquille

Il y a déjà quelques jours que je voulais envoyer ce message et ces deux photos prises au cours d’une promenade. On y voyait deux choses qui m’ont marqué. La première est cette ligne droite marquant l’autre berge du canal. Cette ligne droite qui refuse que les reflets ne se perdent dans les ombres végétales. Petit à petit, sans un bruit, le jour se métamorphosait en nuit. L’ait était sec, ne se faisait pas prier pour entrer dans mes poumons. Les reflets des grands arbres tissaient en silence les robes... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 21:57 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17.01.09

Cancale, premier matin

Cancale. Dès le lendemain matin, je m’étais mis en tête de découvrir la mer. De redécouvrir la Mer. Je l’avais décidé la veille, peu après mon arrivée. La nuit était tombée et des vagues je n’avais entendu que les chants. Pourquoi étais-je tant attiré par ces rivages ? Toujours le regard rivé vers le couchant. La lumière du jour se faisait belle rien que pour moi. Personne n’en devait douter ! Une lumière digne de regards amoureux. Une lumière incorruptible qui enveloppait les derniers silences d’une nuit qui ... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:04 - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
23.08.08

Raconte-moi.

Toi qui a survolé toutes les vagues du monde, raconte-moi le goût de l’air qui court sur les voiles salées, le parfum du bleu quand il se pare de gris, la douceur du vert quand il flatte les mains engourdies. Raconte-moi ce rêve impossible qui m’aide à avancer, raconte-moi les rivages arc-en-ciel qui désaltèrent les regards des matins éthérés, ces matins qu’on n’oublie jamais, comme ceux où l’on ouvre les yeux sur l’être aimé. Raconte-moi. J’ai peu navigué, sur un gros, puis sur un tout petit bateau. Des instants où... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 22:12 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,