13.12.13

Promesse tenue

Du dos de la main il capture la première larme qui s'échappe du coin de l’œil. Ni chagrin, ni douleur, rien que de la joie. Il n'aurait jamais cru cela : il pleure.Il s'avance dans le hall de la gare. Il a l'impression d'être seul alors qu'autour de lui la fourmilière excitée grouille en tous sens. Il ne marche pas, il vole.D'ordinaire, sa vieille blessure au pied gauche se rappelle à lui et lui inflige une claudication plus ou moins intermittente. Une douloureuse résurgence d'une vie antérieure... Aujourd'hui, tel un... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 17:16 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12.09.12

Ils n'ont pas changé!

Ils n'ont pas changé. Ou si peu. J'ai retrouvé mes soixante-quatre mètres carrés, et le reste.Je me suis absenté quelques jours dans un ailleurs qui m'est cher. Je m'y préparais déjà depuis quelques semaines, regardant d'un œil distrait le monde qui continuait à tourner. Le banc de pierre était toujours là. Les fougères ne s'étaient pas ennuyées et les palmes du tamaris de printemps flirtaient délicatement avec les nuages de mon Artois.Le lilas des Indes, tranquille, terminait sa floraison, bien blotti contre le mur blanc. Quelques... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:51 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12.02.12

Le banc de pierre est endormi.

Le banc de pierre est endormi.Autour de lui, les soixante-quatre mètres carrés du jardinet sont silencieux, comme engourdis par une saison cruelle. Depuis longtemps, les fleurs fanées ne sont plus sujets de conversation. Autrefois on les laissait en place et les coccinelles et autres insectes s'y dissimulaient jusqu'à la saison suivante.Les hommes s'extasient devant un festin de la p'tite bête à bon Dieu, mais ne pensent jamais aux heures difficiles. Pas de toit, elle meurent. Pas d'abri, elles ne seront plus les ogresses aux points... [Lire la suite]
05.02.12

Un p'tit bonheur...

Un p'tit bonheur ? Tu veux que je te raconte un p'tit bonheur ? Un de ces p'tit bonheurs qu'on croise au coin d'une journée ordinaire ? N'importe lequel ?Je vais essayer...D'abord, le fait d'en parler est déjà un p'tit bonheur !Le fait de le partager en est un autre !En parler ? Le partager ? Oui mais... c'est quoi un p'tit bonheur ?Je vais te raconter les miens : tu me diras (mais je ne veux pas être indiscret) si nous pourrions en partager.Réveil. Matin calme. Corps reposé : premier p'tit bonheur.Tout est calme, tiède, apaisant.... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:16 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags :
10.11.11

Quelques pas en Hollande...

Il n'y a pas très longtemps, on m'a emmené en Hollande. Je me suis laissé faire. C'est agréable finalement de se laisser prendre la main.En moins de trois heures, on y est ! Il suffit de traverser la Belgique, de rouler au-dessus de la mer sur plusieurs kilomètres. Impression splendide: assis dans une automobile confortable, à gauche : la mer, à droite : la mer, derrière : la mer, et devant ?... encore la mer !L'eau est omniprésente.Depuis toujours, la mer s'ingénie à submerger cette région. Les Hommes... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 12:05 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01.01.10

Bonne année!

Enfin ! Je l’ai retrouvée cette photo que je m’étais réservé pour cet hiver !Bien sûr, on n’entend plus les abeilles et les chants d’oiseaux, ni le gris du Gabon de Gigi ou Vénus la chatte des voisins. Je me suis replongé dans cet instant, suspendu une onzaine de minutes dans un souvenir volontairement mis au chaud. La douceur de cette journée a bien sûr disparu mais je respire encore l’air frémissant des beaux jours. Au cours de la lecture de Tamata et l’Alliance (de Bernard Moitessier), je me suis accaparé ces mots : « Et les... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 11:14 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , ,
07.11.09

Les Pommes se cachent pour mûrir...

Dans le grenier de Gégé, les pommes se cachent pour mûrir. Cet endroit en est si parfumé que les arômes se faufilent dans les autres pièces de la maison. Il m’est impossible de me passer de cette ambiance. Les jours qui suivent la récolte se ratatinent comme la peau des fruits. Novembre les joue en anti-mars. Et s’ils n’ont pas de rides c’est parce que la cheminée crépite. Les heures de l’amitié partagée, racontée, donnée, reçue et rendue se blottissent dans les recoins oubliés par l’été. Elles sonneront très bientôt sous un... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 22:06 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,