10.06.14

Juin Matin

Le jardin s'était laissé envahir par ces senteurs que j'avais presque oubliées et quand la brise matinale poussa la porte-fenêtre pour s’engouffrer dans la cuisine, j'en fus très surpris. Ces parfums d'herbe mouillée, de fleurs nouvelles et de sève enchevêtrés parmi les chants des merles et d'autres oiseaux flattèrent mes narines. Je fermai d'abord les yeux de crainte de perdre ces sensations si intenses. En un souffle, je me surpris à marcher le long de ma terrasse et du petit chemin blanc. La fraîcheur des ardoises posées à même... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:40 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22.06.13

Une nouvelle journée commence...

Il est fin juin depuis quelques heures et le sommeil m’a été léger. Léger comme le baiser d’un été espéré. L’accolade de la belle saison a ce goût de miel que seules les sirènes ou les fées savent déposer sur le front des rêveurs. Me voici levé aux premiers signes de vie de la rue.Ouvrir la croisée et laisser les parfums matinaux m'envahir. J'adore ces moments de calme, ces moments où la perfection de la rondeur du Monde se fait si vraie.Vraie comme une main effleurant une épaule encore chaude de la nuit.Vraie... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 18:04 - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
04.05.13

Matin de mai...

La journée avait commencé par un matin radieux enluminé de chants d'oiseaux : des merles bien sûr mais également des tourterelles, des moineaux, un couple de ripeurs maladroits, quelques pigeons, une éructation de moteur diésel mal réglé, et une grive musicienne campée au plus haut de mon toit. La rue, fraichement toilettée par une ondée nocturne, s'était faite plus belle que d'habitude. Y poser ses pas aux premières heures fut un délice. Il y a des jours où tout est plus beau, plus frais, plus souriant, plus agréable... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 14:52 - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14.08.10

La patience du Circaète

J'ai suivi la route qui mène à Prades, seul et silencieux. Tout le monde dormait encore dans la maison aux volets bleus. J'en étais persuadé. Je cherchais dans ce paysage un vol de circaète, je voulais tant faire plaisir à mon Gégé. Photographier un vol de circaète et lui offrir le cliché sans cérémonie comme nous aimons le faire. Il y a tant de non-anniversaires dans une année à vivre. Je ne suis pas équipé comme un pro du déclencheur mais j'espérais jouer de mon petit zoom, juste assez puissant et discret pour... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 00:38 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15.05.10

Un jeudi matin. Je crois...

La nuit, lassée par une bruine à peine vaporeuse, avait décidé de s'esclaffer par un grand éclat de soleil. Lui, comme de coutume, n'en faisait qu'à sa tête. Qu'il avait rayonnante d'ailleurs. Mais pas ce jour là! Ils se taquinaient donc sans prendre garde à ceux qui les attendaient. Ou qui les espéraient. Je m'étais caché deux ou trois heures derrière des paupières qui luttaient toujours. Elles ne pensaient qu'à s'écarquiller. J'avais beau les raisonner, rien n'y faisait. Quatre murs me séquestraient et la fenêtre ... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 05:34 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03.04.10

Matin calme

Comme ces premières journées de printemps imprègnent profondément tout notre être! Qu'on le veuille ou non, ces jours qui s’euphorisent après les heures froides nous déconcertent encore. Certaines sensations renaissent et nous chahutent par vagues plus ou moins soutenues. Gare à celui ou celle qui ne s'en souvient pas! Se lever et pouvoir poser son regard en lumière. Quel que soit l'horizon, on lui trouve un petit «plus» inhabituel. Ainsi ces quelques mètres carrés sans prétention se livrent de bon cœur à l'heure de l'ouverture des... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 03:41 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21.12.09

Toujours rien à dire!

Lundi matin. J’ai beau explorer le fond de mes poches, je ne trouve pas de mots à publier. Ou plutôt, pas de photos intéressantes et par conséquent, pas de mots intéressants non plus. Trouver des mots c’est déjà la galère mais en trouver des intéressants, ce n’est vraiment pas mon métier ! Car intéressant signifie sans intérêt. Du moins je crois… Mais ce que je crois est sans intérêt… Aussi. À propos d’intérêts, très bientôt je vais aller récolter ceux de mon livret A. Je récolterai comme d’habitude juste de quoi m’acheter un ... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:01 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12.01.09

Matin frimas

Matin frimas. Matin frisson. Matin gelée. Il me fallait dégrafer les volets de la maison qui s’éveillait. Abandonner le confort douillet et affronter l’humeur des soixante-quatre mètres carrés de flore blanchie par une nuit d’hiver. La rosée coutumière s’était faite perles d’ailleurs et l’herbe transie esquissait une verdure trop blême. Un merle enrhumé était passé par là, laissant sa carte de visite ici ou là, quelque signature emplumée. Sur les dalles enneigées, des traces de pattes confirmaient le passage de... [Lire la suite]
06.12.08

Imagine...

Imagine…C’est le matin. Tu as bien dormi. Tes paupières flirtent encore l’une avec l’autre. Elles n’osent pas affronter les premières lueurs. Tu es blotti bien au chaud. Ton corps flotte entre deux draps. Tu te sens léger, léger… tu as dormi d’une seule traite, pas de rêve, pas de cauchemar. Une nuit rectiligne qui te repose en totalité. Tu entends une exquise musique, celle de ta maison qui se réveille imperceptiblement. Elle te câline… tu es chez toi, il n’y a pas de doute.Dehors, pas un bruit. La rue se tait. Le vent s’est... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:27 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23.08.08

Raconte-moi.

Toi qui a survolé toutes les vagues du monde, raconte-moi le goût de l’air qui court sur les voiles salées, le parfum du bleu quand il se pare de gris, la douceur du vert quand il flatte les mains engourdies. Raconte-moi ce rêve impossible qui m’aide à avancer, raconte-moi les rivages arc-en-ciel qui désaltèrent les regards des matins éthérés, ces matins qu’on n’oublie jamais, comme ceux où l’on ouvre les yeux sur l’être aimé. Raconte-moi. J’ai peu navigué, sur un gros, puis sur un tout petit bateau. Des instants où... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 22:12 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,