20.06.14

On cause...

Du soleil. Juste ce qu'il faut. Du temps. J'en ai presque trop. Ou presque trop peu.Mon banc de pierre. Il est toujours là, Lui. La cloche danse au bout de l'allée.Le vent amène son chant jusqu'ici.Un deuxième petit coup, bref.Pas de doute : c'est Gégé ! Je ferme les yeux.Je reconnais son pas sur le gravier fraîchement ratissé.Un pas précis, sobre, sans ambiguïté.Le portillon du troisième jardin s'ouvre et s'appuie sur un hydrangéa accueillant. -Salut !-Salut ! -Je vais bien.-Moi aussi. On parle de tout. De... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 20:36 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17.03.14

En Mer...

Il s'est assis près de moi sur le banc de pierre. J'aime ces moments magiques et précieux. Du haut de ses treize ans il a une vision du Monde très différente de la mienne. C'est dans la nature des choses.Je sais déjà ce qu'il va me demander ; je l'ai vu à sa façon de s'intéresser à la causeries des nuages. À sa façon de détailler les cicatrices qui raturent mon front. À sa façon de se pelotonner contre moi...-Dis Papili ! Raconte-moi encore quand tu étais « là-bas... »Et selon l'atmosphère du moment, j'ouvre le... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 18:36 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14.10.13

Curieuse idée...

Quelle curieuse idée que cette idée de commencer un « blog » !Je ne me doutais pas qu'il faille autant d'énergie pour aligner les mots ! Curieuse idée que cette idée d'ouvrir un blog...De ma pulsion originelle, il ne reste qu'à peine quelques cendres.Car il faut que je l'écrive avant qu'il ne soit trop tard, ma mémoire me joue des tours. Elle prend son indépendance en certaines occasions dans la journée. Rien de bien inquiétant, j'imagine à quoi tu penses... En 1994, mon cerveau ayant décidé une nuit de se déconnecter quelques... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 22:53 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22.06.13

Une nouvelle journée commence...

Il est fin juin depuis quelques heures et le sommeil m’a été léger. Léger comme le baiser d’un été espéré. L’accolade de la belle saison a ce goût de miel que seules les sirènes ou les fées savent déposer sur le front des rêveurs. Me voici levé aux premiers signes de vie de la rue.Ouvrir la croisée et laisser les parfums matinaux m'envahir. J'adore ces moments de calme, ces moments où la perfection de la rondeur du Monde se fait si vraie.Vraie comme une main effleurant une épaule encore chaude de la nuit.Vraie... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 18:04 - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
20.02.12

L'hiver commençait à faiblir...

L'hiver commençait à faiblir et ses morsures se faisaient moins cruelles. Dehors, le soleil treuillait les heures et les allongeait un peu plus chaque jour. Les ombres rétrécissaient, craintives. Elles ne tentaient plus de se caramboler les unes aux autres en se couchant sur les pelouses fanées.Surprenant cet air encore piquant mais ô combien prometteur !Les jambes allongées, les doigts de pieds bien au chaud dans des chaussures de sécurité « Made in France » (parmi les dernières fabriquées!), je regardais danser... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 22:36 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12.02.12

Le banc de pierre est endormi.

Le banc de pierre est endormi.Autour de lui, les soixante-quatre mètres carrés du jardinet sont silencieux, comme engourdis par une saison cruelle. Depuis longtemps, les fleurs fanées ne sont plus sujets de conversation. Autrefois on les laissait en place et les coccinelles et autres insectes s'y dissimulaient jusqu'à la saison suivante.Les hommes s'extasient devant un festin de la p'tite bête à bon Dieu, mais ne pensent jamais aux heures difficiles. Pas de toit, elle meurent. Pas d'abri, elles ne seront plus les ogresses aux points... [Lire la suite]

10.01.12

Pause. Quelque part en France...

J'avais décidé de poser mes pas dans ce petit coin de France où je n'avais toujours fait que passer. Le paysage dans lequel je m'étais plongé était tout simplement magnifique. Mes pensées se mirent à voltiger dans un air qui me semblait plus pur qu'ailleurs. Juste à ce moment précis, je ne pensais plus au reste du monde. Comme si j'étais assis sur mon banc de pierre, dans mes soixante-quatre mètres carrés... Je me sentais aussi léger que le chapeau du ciel. Un de ces chapeaux qui tiennent comme par miracle sur la tête des belles... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:12 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25.02.11

Mousse du soir

Il n'y a pas très longtemps, assis sur mon banc de pierre, je sirotais paisiblement une de ces bières dont les abbayes belges ont encore le secret. Un de ces nectars qu'il faut avoir goûté au moins une fois dans sa vie. J'ai l'avantage de vivre dans un pays où cette boisson coule dans le sang des hommes et des femmes depuis bien avant l'arrivée des conquistadors vinophiles d'outre-rubicon. Je pilotais tant bien que mal mon esprit vagabond entre des rêveries inter-galactiques et des préoccupations terriennes quand une voix que je... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 21:38 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , ,
22.05.10

Mon jardinet.

C'est un jardinet qui se cache derrière un interminable boulevard où les citadins jouent à cache-cache avec ceux qui ne possèdent pas de chien. L'herbe s'y éclate, les fleurs et la mousse s'y échangent les bonnes places comme des bijoux au creux d'un écrin ouvert aux cieux dans une paisible éternité. La haie de charmille joue la baby-sitter et laisse entre ses brindilles s'abriter les hôtes du jardin. L'oiseau y chante, moi je l'écoute. Le papillon y papillonne, moi je rêve d'ailes. La coccinelle y chasse, moi je lui... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 04:18 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,
08.05.10

Monsieur Georges.

Monsieur Georges et son chien clopinaient et copinaient chaque matin le long du trottoir qui mène du boulevard Poincaré à l'avenue de Lisbonne. Entre eux, une fine laisse de cuir hors d'âge, torsadée et jamais tendue. Un lien qui n'avait rien de virtuel, ni de cruel. Monsieur Georges glissait le regard au ras de l'univers canin. Une élégance incertaine et difficilement définissable. Il y avait quelque chose d'intrigant chez lui. Quelque chose qui ne dérangeait pas mais qui éveillait la curiosité. À son passage, on se... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 03:38 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,