09.09.07

L'heure a sonné...

Les nuages défilaient avec une vertigineuse hésitation. Et, au même tempo, quelques oiseaux de mer se laissaient porter par le vent de l’ouest. Ils étaient bien haut et j’étais obligé de me rompre le cou afin de pouvoir les accompagner dans les nuées. C’est alors que le jour décida de décliner sans nous prévenir. Les ombres décidèrent de s’allonger sur l’herbette toute verte, de se couler sous les bouquets de vivaces encore pimpantes de lumière et de se blottir sans artifice au pied du mur lactescent qui protégeait... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 18:21 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

08.09.07

Dictionnaire

Alors que je venais à peine d’apprendre à m’exprimer et à déchiffrer cette belle langue que j’utilise aujourd’hui, j’entendis un jour une grande personne qui me semblait très savante, parler tout haut et bien fooooort d’une personne qui s’appelait « Chèque-spire ». J’étais très curieux et j’avais une soif énorme de connaissances.J’ai demandé qui c’était. L’Homme à la foooorte voix se moqua de moi et ne me répondit pas. Ce n’était pas la première fois que cela m’arrivait, j’en avais l’habitude. Je... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 00:09 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
07.09.07

C'est quand le quinze?

Je devais boucler mes valises et partir le huit. Je ne partirai que le quinze. La moitié des effectifs participant au voyage ayant des problèmes de santé sans gravité mais à résoudre …vite ! (Nous sommes deux et je ne suis pas concerné !). Je vais donc tenter d’aligner des lettres et des mots et de les publier…ici par exemple. Ce soir je regarderai le match de Rugby, un sport que j’ai pratiqué il y a trois cent soixante mois environ. J’avais quelques kilos de plus et quelques années de moins. Cela me fait penser... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 18:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
07.09.07

Maurice et Huguette

Juché sur le vieil escabeau, j’ai sorti les valises et les sacs vides du placard. Je me demande pourquoi je range toujours ces objets dans la partie haute. C’est le point le plus difficile à exploiter. Je soupçonne mes talents de bricoleur du dimanche d’être à l’origine de cette anomalie. J’ai du installer tout en haut une étagère du bas.Je vais préparer mes petites affaires ; mon APN et une brosse à dents roulée dans un slip. Le reste de l’espace disponible sera occupé par quelqu’un d’autre comme... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 18:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07.09.07

Jean-Pierre

Samedi matin, comme je le fais souvent, je suis allé acheter du pain chez Jean-Pierre. Avant d’entrer dans la boutique, j’aime passer dans le fournil, là où règne la flamme du Boulanger, et voir mon copain de classe tenir compagnie au four. Nous nous connaissons depuis l’école primaire. (D’ailleurs, je ne sais même plus si ça s’appelle encore comme ça !)Jean-Pierre est un solide gaillard moustachu qui depuis toujours a voulu être boulanger. Rien ne le prédestinait à cette activité, son père était mineur... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 18:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04.09.07

Conversation

Posté par Tonton J à 15:43 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

02.09.07

Un jour, les volets bleus s'ouvriront sur la mer...

Je vais aller dire à la mer deux ou trois mots des volets bleus. Je regarderai les vagues me saluer ou se lisser en venant me caresser les pieds. Les volets bleus se sont refermés pour ne pas voir trépasser l’été. Je sais qu’ils dégraferont leurs paupières quand l‘automne se sera établi. Les feuilles négocieront les meilleures places au creux des fossés. Les fruits exposeront leur maturité éclatante.Oui, je vais aller dire à la mer deux ou trois mots des volets bleus. Je marcherai comme à mon habitude... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:34 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
31.08.07

Le banc de pierre

-Tu ne dois pas souvent t’asseoir sur ton banc de pierre ? Les fleurettes y ont posé leurs valises !-Tu crois ça ? Regarde le grès… il est tout usé à cet endroit !-(Rires) !-Si ! Si !-Tu ne vas tout de même pas me faire croire que ce sont les rondeurs de ton anatomie qui ont provoqué cette usure ?-Ben…si !-Tu y passes ta vie ?-Non ! Mais j’y viens depuis si longtemps… Ici, j’ai vu la naissance d’une foule de rêves. Ici sont nés mes plus beaux desseins. Ici me sont parvenues les ... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 19:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
30.08.07

Le bol du vourdon

La journée avait décidé d’en finir avec sa mutation inéluctable. Le soir avançait à petits pas, petit à petit. Où était la frontière entre ces moments indéfinis ? Le soleil s’étiolait inexorablement et se dissimulait déjà le bout des sourcils derrière la maison de Thérèse et Michel. Quelques reflets rouges nous annoncèrent un peu de vent pour demain. Le noisetier me parut soudain plus haut qu’à son habitude. Avait-il l’habitude de se hisser sur la pointe des racines pour ne rien perdre du coucher du soleil ? Je... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 23:57 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
28.08.07

Je suis embarrassé...

Je suis très embarrassé en ce moment…Je me demande si je ne vais pas devoir repasser le permis de conduire. Revoir le Code de la route  dans un premier temps. Pourquoi ? J’explique…Tout à l’heure, je me suis arrête à un panneau « Stop ». J’étais persuadé de faire bien. Je me trompais ! Une brave dame au volant d’un monospace de la même marque qu’un chanteur français, s’est collé tout contre l’arrière de mon véhicule et m’a montré bruyamment des marques d’impatience à l’aide... [Lire la suite]
Posté par Tonton J à 22:04 - - Commentaires [16] - Permalien [#]