28.03.14

Promenade de Mars...

Le suivant à le clamer fut le calendrier. Tout le monde en parlait, sauf les hirondelles. Cette année n'est pas comme les autres. Le Printemps est bien là !
Parsemés au gré des vents et des pluies, quelques petits indices pouvaient y faire croire, je n'en disconviens pas. Trop vite, trop fort ! Je n'aime pas ça !
Trop beau pour être certain !
Alors, j'ai regardé mes godillots droit dans les lacets. Ils trépignaient dans un coin, bercés par les géraniums flétris et dorlotés par la chaise longue oubliée. Qui n'a jamais croisé ce regard désespéré ne peut comprendre la souffrance d'une paire de chaussures pointure quarante-quatre délaissée sur une étagère encombrée !
Il était temps.
J'ai consulté le ciel de mon Artois. Il était « lui », comme à ses habitudes. Ni plus, ni moins.
Doubles boucles et casquette vissée, je suis parti vers la maison de Jean-François. Je profitai de cette première longue sortie pour déposer quelques disques dans sa boite à lettres. Je n'ai appris que depuis peu qu'il était mélomane. Et comme j'aime faire plaisir...
J'ai suivi la petite rivière, celle qui s'amuse à taquiner les hôtes du Carmel. Les canards y étaient nombreux cette année. Quelques canes lançaient leurs héritiers sur les flots et ce spectacle est toujours ravissant. Je ne m'y attardais pas, le soir tombe vite en cette saison.
J'ai longé la route nationale puis j'ai bifurqué vers le village suivant. Un couple de promeneurs faisait une pause et nous partageâmes un bonjour et quelques mots souriants. Une pincée de ciel bleu, un chant de rouge-gorge, et le bruissement de l'eau qui continuait sa route, tout cela fit de cette rencontre si brève un « bon moment », tout simplement. Un p'tit bonheur.
Je continuai donc, la tête baissée, en quête de fleurettes à admirer, le sourire en bannière et le cœur léger comme un papillon bleu. Pourquoi bleu, d'ailleurs ? Sans doute parce que c'est joli !
Il faudra que je te raconte comment je passe en équilibre sur le muret du syphon, ou sous le pont qui passe sous la voie de chemin de fer. Ce sera le sujet d'un prochain billet. 
Au bout du chemin, le marais m'a accueilli, sans façons. J'en fis le tour par la gauche, afin de ne pas déranger l'unique pêcheur. Un monsieur immobile, un optimiste du festival de cannes et de canes. Il ne bougeait pas... Le regard plongé dans un reflet, croisait-il le rêve d'une grenouille amoureuse ?

BLOG Promenade 270314 P1060331 (1) BLOG Promenade 270314 P1060331 (3)

BLOG Promenade 270314 P1060331 (13) 

BLOG Promenade 270314 P1060331 (17)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BLOG Promenade 270314 P1060331 (15)Je suis rentré un peu avant la nuit, à l'heure où les automobiles terminaient leur ronde ronronnante.
J'ai posé mes godillots sur l'étagère.
Je sais que cette nuit, ils raconteront au géranium flétri et à la chaise longue comme il fait bon se promener sous les arbres, le long de la petite rivière.
Mais ceci est une autre histoire...

Posté par Tonton J à 23:46 - Les P'tits Bonheurs - Commentaires [ 33] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Promenade de Mars...

    J'aime aussi ces instants de p'tits bonheurs ressentis lors de mes promenades, en particulier le long de le Loire ou du Loiret. La sérénité me comble alors. :-)

    Posté par Patrick L, 29.03.14 à 00:08 | | Répondre
    • Tu as de la chance de pouvoir saluer fréquemment le "Grand Fleuve" qui a connu des moments importants dans ma vie. Merci de m'avoir rendu visite. :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 10:34 | | Répondre
  • Bonjour à toi " papillon bleu " ...
    Toi qui nous fait si bien sentir , avec tes mots toujours joliment choisis , les parfums de Mars qui s' en va ...
    Je connais bien cette atmosphère particulière qui nous emmène vagabonder plus loin que nos godillots...:-))
    Bisous d' un matin sans sommeil

    Posté par Mathilde, 29.03.14 à 04:53 | | Répondre
    • C'est un bonheur de se laisser porter par des godillots dans lesquels on se sent bien. Cueillir des p'tits bonheurs du bout des yeux, du bout des doigts, mais du fond du coeur... :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 10:36 | | Répondre
  • Au printemps, il faut toujours sortir les godillots de leur hibernation et les amener en promenade pour leur donner le goût de recommencer!

    Posté par Ptitebill, 29.03.14 à 07:38 | | Répondre
    • et c'est encore meilleur quand ce sont eux qui nous emmènent! :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 10:37 | | Répondre
  • J'aime ce moment où les objets ont une âme et où ils nous entraînent sur leurs chemins en nous laissant croire que ce sont les nôtres. ;)

    Merci pour cette promenade.

    Passe une douce journée.

    Posté par Quichottine, 29.03.14 à 09:05 | | Répondre
    • J'aime prendre ces moments un peu sacrés, un peu hors du temps qui nous permettent de nous rendre plus forts pour affronter des moments disons plus...difficiles! :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 10:39 | | Répondre
  • Je suis allée , moi , rendre visite à mes pissenlits , car je pense être une des rares

    personnes à les aimer !

    Ils se propagent chaque jour davantage et cela me plaît beaucoup !

    Oui , je sais , je suis spéciale , mais c'est ce qui fait mon charme , je crois l'avoir déjà

    dit et modeste en plus , cela aussi je crois l'avoir déjà dit !!!

    xxx
    Maïté

    Posté par Radiocrochet, 29.03.14 à 10:22 | | Répondre
    • "La Dame aux pissenlits"...En voilà une découverte ensoleillée!
      Je t'imagine sautillant de fleur en fleur, comme une abeille enivrée par tous ces rayons de soleil surgis de ton royaume. :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 10:42 | | Répondre
  • Merci pour le partage de la promenade.

    La dernière que j'ai fait a été au bord de l'eau aussi, mais dans la ville. Un petit endroit calme. Quelques rues bruyantes à traverser de temps en temps. Les canetons n'étaient pas encore présents. C'était il y a trois semaines sous un soleil éclatant.

    Les promenades urbaines peuvent aussi permettre des moments sympathiques.

    Bon week-end à toi.
    Bises de Bretagne

    Posté par Annick, 29.03.14 à 11:31 | | Répondre
    • Tu as parfaitement raison! Les promenades urbaines ont certainement des moments sympathiques. Elles n'ont pas ma préférence ou alors loin des pics d'occupation des lieux. On y croise également des sourires mais ils sont de plus en plus rares! :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 21:39 | | Répondre
  • Dès tes premiers mots posés ici, j'ai vite enfilé mes godillots et je t'ai suivi, en silence et à petite distance, pour ne pas troubler ta méditation et ta contemplation. J'ai vraiment aimé cette jolie balade printanière et ressenti une foule de p'tits bonheurs ;)

    Posté par Praline, 29.03.14 à 13:02 | | Répondre
    • Je sais que tu étais juste derrière moi, bien qu'au début je pensais que c'était une mésange ou un chardonneret, tu voles de la même façon... :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 21:40 | | Répondre
  • Qu'il fait bon se promener avec toi en compagnie indissociable de tes godillots.

    Les photos sont belles, les mots ricochent, s'envolent, en pincement de couleurs, en chant pioupioutant, en bruissement d'eau, aaaaah qu'il fait bon rentrer chez soi pour raconter tout ça ... ;)

    Posté par petitroseau, 29.03.14 à 20:08 | | Répondre
  • Merci de m'avoir accompagné! Je ne t'ai pas reconnue de suite, ton vol est trop discret

    Posté par Tonton J, 29.03.14 à 21:43 | | Répondre
  • On voit bien sur la dernière photo le contentement de tes godillots, tu as bien fait de les sortir un peu! :)

    Posté par MlleOpaline, 29.03.14 à 22:40 | | Répondre
    • Ah? Toi aussi tu as remarqué?... Ils ne sont jamais fatigués mais moi j'e commence à peiner en certains endroits! :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 22:43 | | Répondre
  • belle balade et pas trop de pluie ,les godillots sont presque propres !

    Posté par anicouleurs, 29.03.14 à 23:33 | | Répondre
    • Tu as raison! Les pluies avaient cessé depuis un moment mais leur souvenir restait collant dans les zones ombragées. Mais tu dois bien imaginer que mes godillots sont insubmersibles et sans peur! :)

      Posté par Tonton J, 29.03.14 à 23:39 | | Répondre
  • J'ai osé prendre ta main pour t'accompagner sur ce chemin qui mène au marais. Tu m'y a emmenée tant de fois qu'il me semble en connaître ses odeurs et son chant. Je sais le bruit bien rythmé de tes pas et lorsque tu t'évades avec légèreté sur l'aile d'un papillon bleu, je ne peux m'empêcher d'être heureuse avec Toi.
    Merci pour ce partage ...

    Posté par Vava, 29.03.14 à 23:35 | | Répondre
  • et j'ai refait le même chemin. La rivière me connait maintenant...
    :)

    Posté par Tonton J, 29.03.14 à 23:41 | | Répondre
  • Je te lis et mon âme s'allège.
    Tes mots appellent mes godillots ... je pense que je vais aller voir ce qu'ils en pensent
    ...et me mettre en route
    Bon dimanche

    Posté par Kri, 30.03.14 à 10:04 | | Répondre
    • Je me disais bien que tu étais du genre à demander leur avis! Pourvu qu'ils soient d'accord entre eux! :)

      Posté par Tonton J, 30.03.14 à 13:47 | | Répondre
  • Merci à tes godillots de t'avoir suggéré cette belle balade

    Posté par écureuil bleu, 30.03.14 à 20:44 | | Répondre
  • tu es bien dans tes godillots pour qu'ils te permettent d'écrire de si belles choses, des mots tout simples...Et ces photos ! c'est un bonheur paisible de flâner en bordure de la rivière, et je te parle pas de ces pieux recouverts de mousse, et....des reflets changeant dans l'eau, tout et tout j'aime!

    Pour toi les bisous de zibulinette sont là

    Posté par zibulinette, 02.04.14 à 15:19 | | Répondre
  • Point de LOIRE et LOIRET pour mes croquenots ni de jardin actuellement c'est toujours les rangs bien alignés des sauvignon, pinot d'aunis, gamay et cabernet qui occupent mon temps .Bien sûr apn suit .A la pause tel un chien de chasse il flaire les bons sujets à cliquer.Il y a toujours à faire chez les ceps.Si parfois le paysage semble monotone il y a des instants de bonheur par le passage d'oies , grues remontant vers le nord .Cette année des vanneaux nichent aux champs de la "TOUCHE".Aux champs OULLANS un faisan vénéré nous a suivi alors que nous arrachions des vieux piquets d'acacia.

    Posté par celadon7, 03.04.14 à 10:52 | | Répondre
  • Je suis venue te souhaiter le bonsoir , une habitude que j'aime bien conserver !

    J' ajouterai que j'aime beaucoup te lire , mais commenter , je l'ai déjà dit , est impossible , car il n'y a que toi seul qui en est capable et qui peut dire ce que tu as ressenti quand tu as écrit tout ceci !

    xxx
    Maïté

    Posté par Radiocrochet, 03.04.14 à 21:46 | | Répondre
    • Merci de passer Maïté! Je te souhaite également le bonsoir!

      Posté par Tonton J, 03.04.14 à 21:48 | | Répondre
  • Quelle belle promenade de Mars!
    Comme toujours j'apprécie toutes ces métaphores qui ne peuvent être trouvées que par vous et qui me font rire...!
    Les photos sont belles et les paysages reposants!

    Bonne fin de semaine TJ;
    Je vous embrasse.

    Posté par Mamie, 04.04.14 à 16:16 | | Répondre
    • J'ai souri en lisant que j'utilisais des métaphores. Ce mot avait échappé à ma mémoire, il y a repris sa place.
      Merci Mamie Jeanine! :)

      Posté par Tonton J, 04.04.14 à 22:41 | | Répondre
Nouveau commentaire